Ponts, rampes : comment rendre un chantier accessible aux piétons ?

Lors d’un chantier ou des grands travaux (aménagement urbain, construction d’un immeuble…), de nombreux engins sont mis en place pour effectuer les travaux nécessaires. Ces chantiers sont souvent difficiles d’accès surtout pour les piétons. Par quels moyens les piétons peuvent-ils donc accéder dans ces zones ?

Les potelets de ville : un moyen d’accès des piétons sur un chantier :

Lors du démarrage d’un chantier routier, les risques engendrés par l’interférence de la circulation ne sont pas à négliger. En effet, un chef de chantier doit au préalable bien organiser un plan de circulation et de signalisation afin de spécifier les différentes voies pour circuler que ce soit pour les piétons ou pour les véhicules, engins… Pour cela, les potelets de ville peuvent être un moyen sûr d’éviter tous accidents de chantier lors des passages de piétons. Ce sont de petits poteaux qui permettent d’empêcher l’accès des voitures et des véhicules de service sur les voies destinées aux piétons lors des travaux. Pour le choix des potelets, vous pouvez vérifier sur Idequip.com les potelets de ville qui vous conviendront avant de démarrer vos travaux de chantier.

Autres moyens de sécuriser l’accès des piétons : la rampe de chantier :

Les travaux routiers ou les grandes constructions sont généralement source de perturbations de la circulation et des cheminements des piétons. Cependant, lors de ces chantiers urbains, il est obligatoire d’assurer la sécurité de tout le monde ainsi que l’accès des piétons. Pour cela, il existe différents dispositifs à mettre en place comme les rampes, les ponts, les potelets de ville… La rampe de chantier est surtout utilisée pour éviter le dérapage des engins (diables, tracteur, élévateur…) lors des travaux de chantier. En effet, comme l’accessibilité au chantier doit être continuelle pour les piétons qui doivent y circuler, la rampe d’accès chantier assure leur sécurité puisqu’elle est surtout utilisée sur des travaux effectués en pente ou en hauteur.

Quelles sont les autres mesures à prendre lors d’un chantier ?

Il faut savoir qu’avant de démarrer un chantier, la phase de préparation et d’organisation doit être priorisée. Effectivement, comme les travaux urbains sont fréquents dans les centres-ville, la modification des cheminements des piétons, des arrêts de bus, l’accessibilité des engins et des équipements doivent être bien étudiés afin de pouvoir assurer l’accès à tout le monde. Les travailleurs de chantier doivent également prendre en compte l’état physique de chaque piéton qui pourrait traverser le chantier (surtout lié aux handicaps ou aux personnes âgées…). Afin d’aider donc les piétons à accéder sur un chantier, des panneaux de signalisation temporaires doivent être mis en place pour leur indiquer le chemin qu’ils doivent traverser.

Pourquoi installer une barrière de protection de chantier ?
Comment choisir son échelle crinoline ?