Les apports de la Coordination SPS (CSPS) BIM Compatible

Coordination SPS (CSPS) BIM Compatible

Par rapport à ce qui se passe dans les autres secteurs d’activité économiques, les accidents sur un chantier de bâtiment et travaux publics sont de plus en plus fréquents ces derniers temps. Ces champs d’intervention sont en général soumis à des contraintes strictes à celles que vous pouvez rencontrer dans un atelier ou dans une usine. Afin de réduire les risques d’accident, le gouvernement impose l’intervention d’un coordinateur sécurité et protection de la santé dans les chantiers. Mais quels sont les apports de la coordination SPS BIM compatible ?

Quelles sont les missions du coordonnateur SPS

En matière de coordination SPS BIM compatible, le coordinateur SPS est tenu de se charger de l’établissement et de la communication entre tous les intervenants (charpente, plomberie, cloisons, chauffage, électricité, gros œuvre, VRDS, etc.) et toutes les entreprises. Ce professionnel se charge de la coordination d’un chantier sous différents angles. Il tient à assurer dans tous les cas la sécurité des ouvriers du chantier et celle des autres intervenants ultérieurs sur l’ouvrage.

En effet, la coordination sps bim compatible sert à contrôler que les règles de prévention imposées par la loi soit respectée. Le responsable doit vérifier la présence d’un cantonnement réglementaire comme les douches, les toilettes, les vestiaires ainsi que le réfectoire sur le chantier.

Il faut également assurer la coordination au stade de la création et en cours de chantier (description des démarches et les outils à mettre en place pour éviter les éventuels risques) à partir de la modélisation BIM. Lors de la conception et au cours de la mise en œuvre du projet, le coordinateur SPS tient à recenser toutes les interventions postérieures sur le bâtiment, associées à la maintenance et à l’entretien des différentes installations et de l’ouvrage. Il prévoit tous les moyens de prévention des risques relatifs à ces interventions.

Les autres apports de la coordination CSPS BIM compatible

La coordination sps consiste à inciter le maitre d’ouvrage à faire les meilleurs choix architecturaux et techniques afin de minimiser les interventions à forts risques. Dans ce cas, le coordinateur indique une personne morale ou physique que le maitre d’ouvrage désigne afin d’assurer la coordination du projet. En effet, il appartient au maitre d’ouvrage de se charger de la mise en œuvre des mesures de prévention. Pour cela, le professionnel se sert d’un logiciel dédié en vue de la modélisation BIM afin de mieux comprendre les architectures délicates. Tout individu qui a la compétence nécessaire avec une expérience professionnelle probante et une formation a le droit de mener à bien le métier d’un coordonnateur SPS. Le certificat de compétence est généralement délivré pour cinq années.

Quels sont les différents types de chantiers nécessitant l’intervention d’un coordonnateur SPS ?

Avant toute chose, il convient de noter que les petits chantiers (petit entretien, chantiers non dangereux avec une seule société, rénovation d’appartement, etc.) ne nécessitent pas l’intervention d’un coordinateur SPS. Par contre, trois niveaux de coordination sont associés à trois catégories de chantier. Ce sont des chantiers sans risque spécifique et qui réunissent deux entités. Dans ce cas, le coordinateur SPS doit effectuer une visite commune avec les entrepreneurs. Au niveau 2, il faut considérer les chantiers qui combinent au moins deux sociétés y compris les différents sous-traitants et pendant plus d’une vingtaine d’ouvriers à un moment donné. À ce niveau, le coordinateur doit effectuer une déclaration préalable. Il rédige un plan global de coordination en matière de PGC ou sécurité et protection de la santé sur les chantiers. Il fait dresser un plan particulier de sécurité et de protection de la santé par le biais des entreprises. En outre, il doit visiter les chantiers, dresser un document d’intervention ultérieure sur l’ouvrage.

 

Peinture et traceur de chantier temporaire
Pourquoi installer une barrière de protection de chantier ?