Les chaussures de sécurité : un équipement de protection dispensable

Le port des chaussures de sécurité n’est pas une option, mais une obligation pour tout travailleur exposé à des risques de blessures aux pieds, sur un chantier et dans des conditions propices aux accidents. Les blessures aux pieds représentent en effet 7 % des accidents au travail. C’est pourquoi il est indispensable de s’équiper d’un EPI ou équipement de protection individuelle telle qu’une chaussure de sécurité.

De bonnes raisons de porter des chaussures de travail ?

Le port des chaussures de sécurité est obligatoire sur les chantiers puisqu’il s’agit d’un lieu à haut risque. Entre les dangers de perforations de pieds, de chutes d’objets lourds ou encore de brûlures, il est prudent pour les travailleurs de porter des moyens de protection comme les chaussures de sécurité. Comme son nom l’indique, l’équipement permet au salarié de se protéger contre les éventuels périls. En outre, le port de cet EPI aide également le travailleur à réaliser ses travaux dans de bonnes conditions. En effet, la chaussure de sécurité joue un rôle important dans le confort de travail. Elle permet à un salarié de se sentir à l’aise.

Comment bien choisir ses chaussures de sécurité ?

Les chaussures de sécurité sont spécialement conçues pour protéger les travailleurs contre toutes blessures aux pieds. Pour mener à bien leurs fonctions, il faut qu’elles soient confortables. Une bonne chaussure de sécurité doit être légère, amortissante et respirante pour ne pas vous gêner dans vos déplacements. Et comme il s’agit d’un EPI, il faut qu’elle protège le salarié des risques de blessures aux pieds. Dans cette optique, elle doit avoir des coques au niveau des orteils et du talon pour qu’elle puisse vous protéger des chutes. Ensuite, assurez-vous que votre paire de chaussures bénéficie d’une semelle anti-perforation.

Qui achète les chaussures de sécurité ?

D’après le Code de travail, l’achat des chaussures de sécurité appartient à l’employeur. Ce dernier ne doit pas seulement rémunérer le salarié, mais il doit aussi lui fournir les équipements de protection individuelle lui permettant d’assurer en toute sécurité les tâches qui lui sont confiées. Les chaussures de travail sont fournies gratuitement par l’employeur lorsque l’environnement comporte un danger pour le travailleur entre autres des perforations du pied, des chutes d’objets lourds, etc. Mais il y a des cas où l’achat des chaussures de sécurité n’est pas à la charge de l’employeur. C’est dans le cas d’intérimaires. Le coût de l’EPI est à la charge de l’agence d’intérim. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il n’est jamais à la charge du salarié.

Comment se protéger du bruit sur un chantier ?
De quoi me protègent mes lunettes de chantier ?