Chantier de nuit : comment être visible grâce à sa tenue ?

Être vu sur un chantier dans toutes les conditions de luminosité ; jour, nuit, lumière artificielle, lumière de phare ; est primordial pour la sécurité de tous. Toutes les personnes travaillant sur un chantier doivent être visibles pour leur propre sécurité et celle des autres intervenants.

Pourquoi porter des tenues de chantier de nuit ?

Les tenues de chantier de nuit permettent aux travailleurs d’être mieux vus en contrastant avec leur environnement et en réfléchissant la lumière de nuit, notamment les lumières de phares. Elles leur permettent ainsi d’éviter les accidents dus au manque de visibilité durant la nuit.

L’employeur ou le conducteur de travaux sur le chantier de nuit sont obligés de doter toutes les personnes présentes sur le chantier des tenues qui répondent à une norme de classements.

Classe 1 pour les exigences minimales, les tenues sont de niveau de visibilité faible

Classe 2 pour les exigences intermédiaires, les tenues sont de visibilité intermédiaire

Classe 3 pour les exigences maximales, les tenues sont de haute visibilité

Comment être visible par sa tenue ?

Les tenues de chantier de nuit, sont de classe 3. Les professionnels exerçant dans de telles conditions doivent donc tenir compte de ces quelques points :

Ces tenues doivent assurer la visibilité du travailleur en réfléchissant la lumière, en combinant couleur vive à matières fluorescentes et bandes rétro-réfléchissantes qui permettent de renvoyer la lumière vers sa source. Elles doivent être visibles à 360 °. Elles doivent obligatoirement couvrir le torse, avoir des manches et des jambes longues avec des bandes rétro-réfléchissantes disposées à l’horizontale. Les manches longues doivent être équipées de deux bandes rétro-réfléchissantes. Elles doivent être portées fermées, sans discontinuité, pour assurer une visibilité optimale. Pour être efficaces, elles ne doivent pas être recouvertes par d’autres équipements ou accessoires supplémentaires au risque de modifier le caractère réfléchissant. Les travailleurs sollicités pour exécuter de nombreuses tâches accroupies et recroquevillées doivent impérativement porter des tenues de chantier de nuit avec des bandes rétro-réfléchissantes aux épaules pour rester visibles dans toutes les situations. Il en est de même pour ceux exerçant en hauteur, ils doivent pouvoir repérer facilement les autres intervenants. Tous les côtés de la tenue doivent comporter de bande rétro-réfléchissante. Sur l’ensemble de la tenue, la partie fluorescente doit être d’au moins 0,8 m — et celle rétro-réfléchissante doit être d’au moins 0,20 m². La largeur minimale d’une bande ainsi que l’espacement minimal entre deux bandes sont de 50 millimètres. Les tenues composées de deux pièces ne doivent pas être portées séparément.

Pour garantir la visibilité, autrement dit la sécurité de tous et pour leur efficacité, les tenues de chantier de nuit doivent être portées correctement. Une fois mises en service, elles doivent rester en parfait état. Parce que la protection qu’elles offrent repose sur leur propreté et leur aspect visuel, il est essentiel qu’elles conservent leurs propriétés et restent performantes de jour comme de nuit. Leurs propriétés de protection ne doivent donc pas être mises à mal par le nettoyage.

 

Comment se protéger du bruit sur un chantier ?
De quoi me protègent mes lunettes de chantier ?