Casque de chantier : pour une protection au travail efficace

Le nombre d’accidents du travail provoquant des blessures au niveau de la tête a connu une baisse considérable de 30 % depuis le moment où le port de casque de chantier a été rendu obligatoire. Faisant partie des équipements de protection individuelle ou EPI, le casque est considéré ainsi comme un accessoire de sécurité efficace et indispensable en entreprise.

Pourquoi porter un casque de chantier ?

Le port d’un casque de chantier est avantageux à plusieurs niveaux. De prime abord, l’équipement renforce le niveau de protection des travailleurs sur le chantier. Il diminue considérablement le nombre d’accidents du travail au niveau de la tête, chocs, chutes d’objets, etc. Le port de casque aide ainsi les salariés à réaliser un travail de qualité puisqu’il leur permet de se sentir bien protéger. Ensuite, les casques d’aujourd’hui sont équipés de protections auditives. Pour ceux qui travaillent dans des chantiers bruyants, le port d’un tel EPI augmente leur niveau de confort et préserve leur santé. Ce n’est pas tout, les casques peuvent être dotés de visières. Ils permettent ainsi de protéger les yeux des ouvriers des risques de projection (meulage, limage, sciage).

Comment bien choisir son casque de chantier ?

Tous les casques de chantier ne se valent pas. Ainsi, il est judicieux de bien choisir votre EPI. Pour ce faire, il faut tenir compte de son niveau de protection ainsi que les travaux effectués. Pour réaliser des petits travaux, le salarié peut se contenter d’une casquette anti-heurt. Elle est conçue pour protéger l’ouvrier contre des chocs à la tête, pouvant provoquer des blessures superficielles. Par contre, si vous travaillez sur un chantier propice aux risques de chutes d’objets, vous avez intérêt à porter un casque de protection à usage courant. Et si jamais le chantier vous expose à des risques électriques, vous devrez choisir des casques électriquement isolants. Certains équipements sont spécialement conçus pour les ouvriers travaillant sur un chantier dangereux. On les appelle casques à protection haute performance et ils sont soumis à la norme EN 14052.

Conseils d’utilisation des casques de sécurité

Connaître et choisir les casques adaptés à vos travaux ne suffit pas. Pour que votre EPI tienne toutes ses promesses, il faut qu’il soit confortable, qu’il s’agisse de casquette anti-heurt, de casque de chantier électriquement isolant ou de casque à protection haute performance. Dans cette optique, il est judicieux de choisir des casques de sécurité légers et agréables à porter. Ensuite, respectez scrupuleusement la date d’expiration de votre EPI. Elle est mentionnée par une étiquette sur le casque. Enfin et non le moindre, ne portez plus les casquettes ayant subi des chocs particulièrement violents. C’est un gage de sécurité.

 

Comment se protéger du bruit sur un chantier ?
De quoi me protègent mes lunettes de chantier ?